Livres

11 Serpents de Philippe Saimbert

51rAsPnBH5L._SX195_11 Serpents

humour/thriller

285 pages – 9,99€ (papier) – 0,99€ (numérique)

Acheter le livre sur la Fnac

Acheter le livre sur Amazon

Ma vidéo sur ce livre


Résumé: Après le succès de « L’héritage de tata Lucie », vendu à plus de 70.000 exemplaires, Philippe Saimbert présente une nouvelle comédie doublée d’un thriller familial.
La terrible cousine Abeline, aussi riche qu’originale, convie amis et famille dans son domaine pour leur faire une étrange proposition. Elle leur propose un jeu où les participants devront se montrer drôles et machiavéliques. Elle cédera la moitié de sa fortune à celui ou celle qui remportera le défi. 11 invités. 11 serpents. Le gagnant sera celui qui mordra le plus fort.Coups de théâtres, scènes cocasses et parfois cruelles vont s’enchaîner jusqu’à l’incontournable twist final.


Mon avis: Avant toute chose, je voulais remercier l’auteur d’avoir accepté de m’envoyer son livre, ainsi que le site simplement.pro, qui permet à de nombreux auteurs auto-édités de toucher un public plus nombreux !

Je dois dire que le résumé de ce roman m’a tout de suite attirée, il me paraissait tellement fou et drôle que j’ai tout de suite voulu le lire ! Et je ne le regrette pas du tout.

Il y a une citation que j’ai relevée dans le roman qui dit « j’écrivais des romans populaires et n’aspirais qu’à une seule chose… faire passer un bon moment au lecteur » (une phrase du même genre revient dans les remerciements, à la fin), et j’ai trouvé que c’était très juste, et que ça avait marché avec moi : Philippe Saimbert m’a effectivement fait passer un bon moment (un excellent moment même), et c’est la première chose que je demande à un livre. Donc : mission réussie.

Ici, on suit l’histoire du point de vue de Philippe (comme l’auteur), un écrivain (comme l’auteur) qui se décrit lui même comme un loser, qui vit à Pau (après quelques recherches – comprenez après avoir tapé le nom de l’auteur sur Google – j’ai découvert que Philippe Saimbert aussi est originaire de cette ville), est divorcé, et est persuadé d’avoir LE pitch qui fera décoller sa carrière. Ce point de vue à la première personne est très inclusif, on se sent impliqués dans l’histoire, notamment grâce aux adresses direct du personnage au lecteur.

Philippe est donc convié chez sa cousine Abeline, totalement déjantée, qui leur propose, à lui et 10 autres cousins, une sorte de jeu dont le gagnant repartira avec la moitié de sa fortune. Et dans ce jeu, c’est à qui sera le plus cruel.

Inutile de vous dire que les coups bas sont nombreux.

Les cousins sont tous plus désagréables les uns que les autres, ils se lancent des piques à longueur de temps, se cherchent (et se trouvent), et j’ai adoré cette ambiance. J’ai adoré ce livre tout court.

Je n’ai pas vu passer les 300 pages, et en refermant le livre (toute retournée que j’étais pas le twist final), j’en voulais encore.

Il y a un truc qui m’a chiffonnée tout au long du livre, par contre, c’est la répétition du « nous ne le savions pas encore mais… » et autres formulations de ce genre, qui revenaient souvent dans le texte.

Je recommande vivement ce livre, car il a été totalement à la hauteur de mes attentes après le fiasco de ma dernière lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s