Livres

Le Chuchoteur de Donato Carrisi

Le Chuchoteur Tome 1 | Donato Carrisi | Editions Calmann-Lévy | 438 pages | 22,25€

De quoi ça parle? Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Mon avis: Dans une semaine, c’est Halloween, et je recherchais des lectures qui me feraient frissonner, même si je n’en n’ai pas vraiment mis dans ma PAL d’automne (je n’y avais pas pensé en fait). Mais Le Chuchoteur apparaissait cher les blogueurs et les booktubeurs comme un des thriller les plus effrayants, et, par une heureuse coïncidence, il était dans ma PAL d’automne !

Je l’ai dévoré en une journée. Ca faisait hyper longtemps que je n’avais pas été autant plongée dans un thriller, que je n’avais pas été autant tenue en haleine, sans être capable de le poser. Avec moi, ça a vraiment marché. Pourtant, je ne suis pas facile à effrayer, j’aime bien me faire peur avec des films d’horreur et des lectures flippantes, mais là…

On est plongé tout de suite dans l’horreur dès le début du livre, et plus on avance, plus on s’enfonce dans l’enfer. On ne s’en rend pas compte tout de suite, mais quand on repose le livre, on a vraiment peur, on continue à réfléchir et à penser à ce livre même lorsqu’il est fini, et personnellement, j’étais très mal à l’aise. C’est un thriller un peu psychologique sur les bords, et j’ai parfois eu un peu de mal à suivre les théories des policiers, je n’ai peut-être pas la même rapidité à formuler des hypothèses sur les tueurs en série !

J’ai voulu m’attacher aux personnages, vraiment, mais l’auteur nous fait toujours douter des personnages, on se demande si on peut vraiment leur faire confiance, on découvre que chacun a des squelettes dans son placard (c’est le cas de le dire, pour ceux qui ont lu le livre, vous comprendrez…), on se fait mener en bateau, manipuler. Dès qu’on commence à s’attacher à un personnage, en fait, l’auteur nous dévoile un truc sombre sur celui-ci. Mais justement ça rajoute encore un degré à l’angoisse, puisqu’on  ne se sent même plus en sécurité avec les personnages principaux, alors qu’on compte justement sur eux pour nous rassurer et arrêter le meurtrier.

On se rend vite compte que l’assassin est un véritable psychopathe, quelqu’un de vraiment malade, de sadique, machiavélique, mais on ne peut pas s’empêcher de penser que c’est un véritable génie, et qu’il est très fort quand même. On est en quelque sorte fasciné par « l’œuvre » qu’il a créée, le plan qu’il a mis en place.

Certains passages m’ont vraiment mis des frissons dans le dos, j’étais obligée de lever les yeux de ma lecture quelques minutes pour m’assurer qu’il n’y avait personne derrière moi dans mon salon (oui je suis un peu parano sur les bords). Je suis restée éveillée jusqu’à 4 heures du matin pour lire ce livre, et à 4 heures du matin, quand vous êtes toute seule dans votre lit, encore dans l’ambiance malsaine du livre, vous n’êtes pas vraiment rassurée !

J’ai cependant eu un peu de mal avec certains trucs. Notamment la vitesse à laquelle les policiers formulent les hypothèses. Ce que je veux dire, c’est que j’avais parfois du mal à suivre leurs théories. La fin m’a aussi dérangée, je suis restée sur le cul (excusez l’expression), et ça me donne très très envie de lire le tome 2, même si il ne s’agit pas d’une suite directe, il me semble, mais qui se passe 7 ans après (enfin je crois).

En bref, ce livre est un véritable page-turner, les chapitres ne sont pas trop longs, c’est très rapide à lire, et on ne peut pas s’arrêter de lire, à chaque fin de chapitre on se dit «quoi ??? allez, encore un chapitre et après j’arrête ! ». Mais… On ne s’arrête pas. Et on se retrouve comme moi, à une heure indécente, totalement flippée dans son lit.

Ce n’est pas un coup de cœur, mais ça en était pas loin ! Je suis très contente de lire des livres qui me plaisent beaucoup après mes lectures décevantes de début octobre. Je vous le recommande donc en cette période d’halloween, si vous voulez vous donner quelques frissons, et si vous cherchez un bon thriller.


 

Lien Amazon | Fiche Livraddict

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le Chuchoteur de Donato Carrisi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s